Kyudo-La voie de l'Arc

LE FUBOKAN DE FRANCE

Catégorie : Le mot du jour

échange avec mon maitre

 
«  À 80 ans notre professeur : Sasaki Sensei est brillant de forme.
Puissions nous cette nouvelle année encore l’accueillir dans notre Dojo et
que notre Aikido nous fasse étinceler tout autant »


 
Je vous fais partager mon dernier échange avec mon professeur d’Aikido. 
Voilà qui pourrait vous inspirer…. 
Combien la respiration est fondamentale dans la pratique de l’arc et combien elle est négligée aux instants des différentes positions du tir. Respiration abdominale au centre de gravité. 
Aussi combien cela pourrait vous inspirer ….
quand à sa modestie de chercheur ….quand à sa conscience de savoir où il en est … 
Nous n’avons pas de grade au Kyudo mais le temps déroulé à se consacrer à l’arc nous permet parfois à nous considérer ancien et à enseigner les autres, 
Cela tout comme un gradé. 
Bernard
 
Bernard San

Est ce que tu vas bien ? Hier je suis allé au Kagamibiraki (fête de la nouvelle année) J’y ai reçu le 8 ème dan. Cela étant, me sentant médiocre, je n’en fus pas si heureux. Et je m’efforce que le 8 ème dan ne m’occasionne aucune honte, je vais redoubler d’efforts, car j’avais encore beaucoup à découvrir concernant le 7ème dan.

Ma première remarque est que quand on monte en grade le corps se raidit ou se blesse, parce que on ne peut pas faire le Zeiza complètement, cette expression de dureté est noire. Donc avec l’âge quand on monte en grade il faut absolument que l’expression du corps se radoucisse. Pour transformer cet état, il faut absolument étudier l’inspire. Pour cela il faut commencer par l’étude du IKUMUSUBI. (Ce que je t’ai enseigné autrefois)
I = expire Ku = inspire Mu expire inspire = chute
Une fois compris le IKUMUSUBI je t’enseignerai comment l’utiliser dans les waza. Si tu ne comprends pas demande moi.

Sasaki senseï

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén